AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Le SLUC, toujours un petit club pour certains

Aller en bas 
AuteurMessage
shuby
Slucky 1er Dan
shuby

Nombre de messages : 379
Age : 37
Localisation : Les Ulis (91)
Date d'inscription : 18/03/2006

Le SLUC, toujours un petit club pour certains Empty
MessageSujet: Le SLUC, toujours un petit club pour certains   Le SLUC, toujours un petit club pour certains Empty12/1/2007, 14:58

Source, www.lemonde.fr

La hiérarchie du basket français est contestée par des petits clubs

A mi-parcours du championnat, la hiérarchie du basket français est sens dessus dessous. Alors que les 18 clubs de Pro A disputent, samedi 13 janvier, la dernière journée de la phase aller, c'est le petit club de la Chorale de Roanne qui occupe la tête du classement, ex-aequo avec Nancy et Chalon-sur-Saône. Les trois clubs totalisent 12 victoires en 16 matches. Autre surprise, l'un des deux promus, Orléans, pointe en quatrième position, à égalité de points avec Strasbourg, Dijon, Lyon-Villeurbanne, Le Mans et Le Havre, qui ne comptent que neuf victoires.

Le champion de France, Le Mans, a d'abord eu du mal à mener de front le championnat et sa campagne en Euroligue. Le club a souvent joué deux fois par semaine, composant ainsi avec un problème de récupération physique mais aussi psychologique. "Quand on se motive pour un événement, on a du mal à se remotiver pour un autre 48 heures après", explique Jean-Pierre Goisbault, président du Mans Sarthe Basket.

"Nous sommes en retard sur notre tableau de marche, déplore Pierre Seillant, directeur exécutif de l'Elan béarnais, également en lice en Euroligue et seulement douzième du championnat de France. Dans le championnat de France, nous avons manqué d'humilité. Des joueurs se sont orientés vers l'Euroligue. Or, le championnat, c'est notre pain quotidien et ce qui peut permettre notre qualification pour l'Euroligue."

Il n'y a pas, cette saison, de petites équipes : le championnat est très ouvert et la lutte devrait être épineuse pour les play-offs qui opposeront, en mai, pour une place en finale, les huit meilleurs clubs. Pau-Orthez n'est qu'à deux points des quatrièmes. Pour René Le Goff, président de la ligue nationale de basket (LNB), la règle qui permet aux clubs d'engager quatre joueurs non-communautaires - souvent des Américains qui apportent l'énergie et le savoir-faire du basket d'outre-Atlantique -, édictée il y a deux ans, porte ses fruits après une période d'adaptation lors de la saison 2005-2006. "Quand les équipes ont quatre Américains, cela fait de bonnes équipes s'il y a de bons joueurs français derrière", poursuit Jean-Pierre Goisbault.

La phase retour débute les 19 et 20 janvier. Selon de nombreux observateurs, il s'agira pour les "clubs surprises" de tenir la distance dans un championnat appelé à s'équilibrer avec le retour des gros clubs : "Elle va être dure, estime Pascal Devynck, directeur exécutif d'Orléans. Nous allons nous déplacer chez des équipes qui jouent le maintien, et accueillir des ténors du championnat." Pour le club, l'objectif reste de se maintenir en Pro A.

"BAGARRE TERRIBLE EN PRO B"

Le championnat séduit. "Le nombre moyen de spectateurs a augmenté", note René Le Goff. Les petits clubs font le plein. "Nous avions 400 abonnés en 2005-2006, ils sont aujourd'hui 900", indique Pascal Devynck. Orléans joue à guichets fermés dans sa salle de 3 200 places.

En 2007-2008, 16 clubs au lieu de 18 évolueront en Pro A. A la fin de cette saison, trois clubs seront relégués contre deux les autres années. Pour René Le Goff, ce changement ne fait qu'une petite différence. En revanche, dit-il, il y "a une bagarre terrible en Pro B". Cette saison, la Pro B aussi va être chamboulée : un club accédera à l'élite et quatre seront relégués.
Bénédicte Mathieu



Je trouve les explications des présidents du Mans et de Pau limite hautaines pour les leaders du championnat. Il oublient également qu'ils ne sont pas les seuls à jouer en coupe d'Europe.

C'est un peu : si on n'est pas premier, c'est parce qu'on jouait pas à fond.
Du haut de ses deux (bientot trois drunken) finales de championnat, le SLUC vous salue bien...
Revenir en haut Aller en bas
Team player
Assistant slucky
Team player

Nombre de messages : 86
Localisation : Le Mans
Date d'inscription : 08/01/2007

Le SLUC, toujours un petit club pour certains Empty
MessageSujet: Re: Le SLUC, toujours un petit club pour certains   Le SLUC, toujours un petit club pour certains Empty12/1/2007, 15:50

Bon,déja je vois pas qui a dit que Nancy est encore un petit club, car c'est de Roanne qu'il était question....
Ensuite, je vois pas ce que Seillant et Goisbault ont dit de mal.... ils ont juste dit,en gros,que les joueurs avaient favorisés l'euroligue au championnat en début de saison....
Et puis,si je voulais généraliser,je pourrais aussi dire que les supporters de Nancy sont prétentieux,car un forumeurs à dit :

"Du haut de ses deux (bientot trois drunken ) finales de championnat, le SLUC vous salue bien..."
Revenir en haut Aller en bas
 
Le SLUC, toujours un petit club pour certains
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du SLUC Nancy Basket :: ProA - ProB-
Sauter vers: