AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexionGroupes
Partagez | 
 

 [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
James
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5101
Age : 37
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00   Sam 02 Déc 2017, 11:20

Basket-ball - Pro B Un SLUC taille patron domine Évreux
Les « Frenchies » du SLUC ont fait le job. Défensif d’abord avec la jeune classe dans le premier quart-temps ; offensif ensuite, grâce à Braud et Var. Et Russell a assumé son nouveau statut. Évreux n’a pas existé.

Russell, investi de ses nouvelles responsabilités, a pris le meilleur sur Moon, dont le retour de blessure n’était initialement prévu que la semaine prochaine. Photo Frédérique Grando/MAXPPP

Inutile de faire un dessin. Gregor Beugnot avait décidé de tout miser sur la défense. En alignant Clerc et Chery dans le premier quart-temps, le coach du SLUC avait annoncé la couleur. Avant de penser à attaquer, il fallait d’abord défendre, chasser des mémoires ce premier quart-temps - affligeant - à Caen, qui fut fatal.

Défensivement prêts aux sacrifices, à l’image de Narace, qui se colla aux basques de Caleb Walker, les Nancéiens s’en sortirent blancs comme neige à l’issue du premier quart-temps, sur un panier de Chery (13-16).

Evreux mettait du cœur à l’ouvrage, galvanisé par les chants bravaches de son kop miniature et chaud comme la braise. Mais le SLUC dominait, surtout à l’intérieur, et pouvait cette fois lancer ses joueurs d’attaque. Var et Braud, à trois points, ne se firent pas prier pour donner de l’air à une équipe nancéienne qui eut plusieurs fois l’occasion de faire véritablement le break dans ce deuxième quart-temps. Deux fois Lemar, les pieds dans le ciment, le shoot ouvert, manqua la cible.

Florimont remplaça avantageusement Aska, qui n’était pas à son niveau, mais Evreux restait dans le match grâce à l’inévitable Caleb Walker, qui marquait déjà son treizième point.

Le SLUC était bien devant en rentrant aux vestiaires (41-33), mais on avait le sentiment qu’il aurait pu gonfler son matelas avant la pause. Car Evreux avait à se faire pardonner et était loin d’être résigné.

Russell a assumé

Le SLUC n’avait qu’à bien se tenir. Russell, investi de ses nouvelles responsabilités, avait pris le meilleur sur Moon et gérait le capital avec application. C’est lui qui, d’ailleurs, mit un premier coup sur la tête de ses adversaires, lorsqu’après une âpre bataille aux rebonds, son shoot à trois points finit dans le cercle au bout des 24 secondes (39-54, 28’). Superbe !

Le trou était fait (39-56), mais Aska, qui venait de se faire contrer deux fois par Kayembe, ne trouvait pas mieux que de faire une faute antisportive. Un lancer plus tard, suivi de deux points de Leon au buzzer du troisième quart temps, et Evreux pouvait encore y croire (43-56). Seulement voilà, la traction arrière Russell-Clerc continuaient de propulser le SLUC vers une précieuse victoire. Russell ne manquait plus un shoot et Philippe Braud était là pour en rajouter une couche. Le SLUC avait cette fois vingt points d’avance (46-66) pour six petites minutes à jouer. C’était plié, d’autant que Florimont et Chery avaient tout bouclé à l’intérieur.

Lemar n’avait joué que six minutes (0 pt, 0/2), et alors ? « Qui sait s’il ne va pas en mettre 20 contre Orléans. Pour moi, il n’est pas condamné », répondit Gregor Beugnot à propos de l’avenir du Jamaïcain, à la fin du match.

Le coach du SLUC était heureux de son coup, heureux d’avoir vu ses joueurs se partager le temps de jeu et d’avoir répondu avec autorité : « Il n’y a aucun joueur irremplaçable, Aska compris. Ce soir, c’est l’équipe qui a gagné. » A savourer sans modération.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
qwyz
Maître Slucky
avatar

Nombre de messages : 1893
Age : 38
Localisation : dans l'assiette des adversaires
Date d'inscription : 16/01/2007

MessageSujet: Re: [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00   Sam 02 Déc 2017, 13:31

Bon apparemment Grégor laissera une dernière chance à Brynton, mais il lui met bien la pression pour le match contre Orléans.
Sur le match d'hier, il met une petite cartouche aussi a Ivan, du style: "t'es pas indispensable et fait gaffe car si on retouche l'effectif, on pourrait aussi penser à toi"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ONDAFACE
As des As


Nombre de messages : 2485
Age : 77
Localisation : marignan
Date d'inscription : 24/09/2009

MessageSujet: Re: [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00   Sam 02 Déc 2017, 15:07

bravo aux couguars qui ont su se rendre le match facile. Russell est une bonne pioche pour un rookie quand même ! Quel que soit son apport final, ça, on peut déjà le dire.

Au bras de fer, ils auront toujours leur chance, nos couguars. Si Florimont monte en puissance, ce sera encore plus top pour verrouiller à l'intérieur. A confirmer bien sûr. Avec ou sans Lemar d'ailleurs, parce que malgré ses insuffisances inquiétantes, ce joueur clignotant ne peut être tenu de tous les manques du SLUC à ce jour (peinture, irrégularité en défense...).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5101
Age : 37
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00   Dim 03 Déc 2017, 11:43

basket-ball - Pro B (7e journée) Merci les « Frenchies » du SLUC

Pour pallier la navrante prestation d’Aska et Lemar (0 et moins 1 d’évaluation), il fallait défensivement et offensivement un grand match des joueurs français du SLUC. La preuve que personne n’est indispensable.

Image symbole de la défense nancéienne. On ne passe pas, fait signe Var au Croate Smajlagic. Photo Maxppp/Frédérique GRANDO

Après Évreux - SLUC
(53-75)

Il fallait appuyer là où ça fait mal, profiter de la tension qui règne aujourd’hui à l’ALM d’Évreux (un seul match gagné en sept rencontres) et surtout ne pas retomber dans ses travers, ne pas refaire le coup de Caen dans le premier quart-temps. Car dans son contexte, ce match sentait le bon coup fourré. Évreux avait à se faire pardonner. Le rookie américain Moon, meneur titulaire, était de retour après une blessure aux adducteurs et un shooteur croate Smajlagic était annoncé pour remplacer le Lituanien Sirativicius.

L’un comme l’autre étaient bouillants avant le match. Le premier souhaitait remercier son coach de l’avoir relancé après le bon passage de son remplaçant Porter, le second jouait son premier match en France.

Il fallait donc avant tout de la défense, de la rigueur, de la discipline. Capitaine Beugnot lança d’entrée ses matelots prêts au sacrifice Chery, Narace, Clerc pour tenir le navire dans les remous d’un premier quart-temps toujours dangereux. Il serait bien assez tôt, ensuite, de rappeler ses officiers de tirs, Braud et Var, pour faire feu.

« À domicile, Évreux part toujours très fort. Et ça dure depuis des années. Il fallait donc rester très concentré. Tout le monde nous parle de notre prochain match contre Orléans. Nous, on ne pensait qu’à ce match à Évreux où c’est toujours très compliqué de gagner » rappela en conférence de presse Gaétan Clerc qui ajouta : « dès le début du match, j’ai senti qu’on était compact, qu’on défendait tous ensemble. Incontestablement, le match à jouer, le plus plaisant depuis notre début de championnat ».

Beugnot cherchait des solutions pour éviter de prendre le bouillon dans un début de match dans lequel Évreux mit beaucoup d’énergie, il les a trouvées en pariant sur l’homogénéité de son équipe. Comme lancer Chery dans le cinq majeur par exemple. Pari culotté mais pari réussi : « Il n’y a pas de hiérarchie établie, pas de certitudes dans mon équipe. Personne, n’est indispensable ou irremplaçable, Aska y compris, même s’il ne comprend pas pourquoi il sort. Lorsque Philippe (Braud), Mickaël (Var) ou Gary (Florimont) sont entrés sur le parquet avec beaucoup de fraîcheur, ils ont profité du travail défensif de Chery, Narace, Clerc. Dès le début du match, on a contesté le développement de leurs systèmes, on les a usés en défendant fort. Et notre profondeur de banc a fait la différence, ayant plus de rotations que notre adversaire. On va aller le plus loin possible avec cette équipe. Et Lemar, lorsqu’il aura retrouvé son adresse, nous apportera un plus ».

« Lemar n’est pas condamné »

Malin, le coach du SLUC ! L’homme, il est vrai, n’est pas tombé de la dernière pluie. Greg Beugnot a devancé notre question qui coulait de source, après le court et bien triste passage de son joueur américain au passeport jamaïcain (0 pt, 0/2, moins 1 d’évaluation en 6’) : « S’il marque 20 points contre Orléans, qu’allez-vous dire ? Le marché est d’une pauvreté déconcertante et je ne changerai pas pour changer. Je suis même sûr que si le gamin qui a une pression énorme sur les épaules, qui est la cible de la presse, arrive à sortir indemne de cette mauvaise passe, il entendra un déclic dans sa tête et montrera ce qu’il sait faire. Pour moi, il n’est pas condamné. Et puis ce soir (vendredi), pour le remplacer, j’ai vu des joueurs français de qualité ».

Il y a quinze jours après la défaite à domicile contre Rouen, le coach nancéien était moins indulgent avec Brynton Lemar. C’est vrai aussi que son équipe n’avait pas montré les mêmes garanties d’étanchéité et de dureté, les mêmes vertus collectives autour d’un Russell qui a assumé son nouveau statut.

Dans le troisième quart-temps, Dewayne a été décisif. Sa feuille de stats est nickel : 13 pts dont 2/3 à trois points, 5 passes, 6 rebonds, 3 interceptions pour 21 d’évaluation.

Le piège d’Évreux évité, voilà Orléans à l’horizon : « Pour moi, c’est plus fort que Nancy, offensivement, collectivement mais attention, le SLUC peut défendre très dur » confiait au passage Fabrice Lefrançois, le coach d’une équipe d’Évreux qui a déjà joué à cinq reprises contre Sommerville et ses copains (quatre fois en Leaders Cup, une fois en championnat).

Pour battre Orléans, condition presque indispensable pour viser la première place et la montée directe en Pro A, il faudra une défense irréprochable, des « Frenchies » au top comme à Évreux, mais aussi et surtout, il faudra espérer voir Lemar et Aska qui continuent de décevoir, au niveau qu’on demande à un renfort étranger en Pro B.

Le calendrier du SLUC
On a aimé

Normandie. Voir débarquer à nouveau en Normandie, le Président du SLUC Philippe Durst. Présent lundi à Rouen pour présenter le prochain match France - Belgique que son club va organiser avec la Ligue de Lorraine le 25 février prochain, il a combiné vendredi avec son emploi du temps chargé pour être présent au match. TGV jusqu’à Paris, voiture de location pour Évreux, le Président était à 18 h avec ses joueurs. Philippe Durst occupe le terrain. Et c’est tant mieux !

Ex-espoirs. La prestation des trois champions de France espoirs 2017 : Narace, Goudou-Sinha et Chery. Chacun avec ses qualités, a apporté à l’équipe, en prenant du temps de jeu, notamment le méritant Valentin Chery (26’).

Accueil. L’accueil des dirigeants et collègues d’Évreux. Malgré la situation difficile, l’ALM a montré qu’elle savait recevoir. Simplement mais chaleureusement. À l’image de son président dont la bonne humeur venue de sa Martinique natale a réchauffé les cœurs.
On n’a pas aimé

Frustration. Le comportement d’Ivan Aska qui veut sans doute trop bien faire, mais qui donne des signes d’agacement lorsque Beugnot le sort ou de frustration (ce n’est pas la première fois) lorsqu’il manque un panier ou se fait contrer (faute anti-sportive dans le troisième quart-temps).

Calendrier. Apprendre qu’Évreux avait quatre rencontres de suite à domicile, après en avoir joué quatre à l’extérieur sur six. Idem pour le SLUC qui, au mois de décembre, va jouer quatre fois à l’extérieur. L’ordinateur de la LNB aurait-il eu des absences ?

Public. Voir des chaises vides à la salle des sports d’Évreux pour un des matchs de gala de la saison, ce qui, mémoire d’Ébroïcien, n’arrivait jamais avant que l’ALM traverse une période difficile. Dans une salle de 2.500 places, il y avait seulement 1.800 spectateurs.

De notre envoyé spécial Gilles GAIHIER
http://www.estrepublicain.fr/sport-lorrain/2017/12/03/merci-les-frenchies-du-sluc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit ADAM
As des As
avatar

Nombre de messages : 4972
Localisation : Dans le Lunévillois
Date d'inscription : 01/12/2005

MessageSujet: Re: [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00   Dim 03 Déc 2017, 12:47

Lemar parti.... pour rester !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 5101
Age : 37
Date d'inscription : 26/07/2005

MessageSujet: Re: [ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00   Lun 04 Déc 2017, 21:38

Mouais pas sûr Benoît, c'est surtout que le marché est pauvre dixit Beugnot, et il veut mettre en confiance/laisser toutes ses chances de briller au joueur avant une rencontre capitale pour la suite de la saison.
Et puis après Orléans ce samedi, le calendrier s’affole : c'est un match tous les 3/4 jours, donc le timing n'est pas idéal pour intégrer un nouveau joueur. Beugnot temporise, à partir du 27 décembre c'est 15 jours de trêve le marché devrait s'animer, et nous avons du rab dans l'enveloppe donc Lemar va avoir 4 matchs pour prouver sa valeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[ProB-J7] Evreux Vs Nancy* vendredi 01/11/17-20H00
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du SLUC Nancy Basket :: News SLUC NANCY-
Sauter vers: