AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexionGroupes
Partagez | 
 

 [DIVERS BASKET] - Tout ce qui n'a pas sa place ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
payshaut
Slucky 3ème Dan


Nombre de messages : 917
Date d'inscription : 31/05/2014

MessageSujet: Re: [DIVERS BASKET] - Tout ce qui n'a pas sa place ailleurs   Jeu 07 Sep 2017, 09:03

ce jour, un article du Répu sur le retour en terres lorraines de JL Monschau avec son club alsacien

BASKET CHAMPIONNAT DE FRANCE DE NATIONALE 2
Monschau : « Je reviens à mes premières amours »
ALAIN THIÉBAUT.

Jean-Luc Monschau : un nouveau rôle qui lui convient à merveille. Photo CLUB DE PFASTATT
L’ancien et glorieux entraîneur du SLUC Nancy passe une retraite très basket dans le Haut-Rhin. Jean-Luc Monschau tous azimuts, entre Jœuf, le niveau amateur, le sport source d’emplois et Pfastatt…
D u SLUC Nancy à Pfastatt, équipe de Nationale 2, il y a encore et toujours le basket… « Je suis retraité (66 ans) , faut bien s’occuper un peu. »

• Mulhouse, c’est le retour au pays ? « Exact. J’y suis né. En 1980, j’avais acheté une maison à Pfastatt, maintenant j’y habite… Je reviens à mes premières amours. J’ai commencé à entraîner en Alsace. »

• Et vous revoilà en face de Jœuf, premier adversaire de la saison. Un nom qui vous dit quelque chose. « J’ai disputé à Jœuf mon premier match senior quand j’avais 16 ans. Je me souviens bien du Jœuf de Fisher (joueur américain emblématique) et de Jean-Louis (Tornior, meneur de jeu, dirigeant actuel) bien sûr. Ensuite, je suis retourné dans cette salle avec le SLUC pour des matches amicaux ou le Challenge Batigère. »

• Vous avez toujours dit que rencontrer Jœuf, c’était chaud… « Ah, oui ! Avec Mulhouse, on a disputé le match de la montée. Avec les tribunes derrière les paniers et des chaises au bord du terrain. Très chaud ! »

• Comme le monde est petit, dès l’ouverture de la saison, Jean-Luc Monschau sera face à Nicolas Wachowiak, le Jovicien. Heureux ? « Je l’ai eu en Espoir à Nancy. Un super gars, sympa et très agréable. Il nous aidait dans l’entraînement des professionnels. On avait besoin de la contribution des jeunes pour pallier les défections. On était content de l’avoir. Il s’inscrivait bien dans la ligne du club, faisant du mieux possible en étant toujours positif. »

• Cette saison, ce ne seront pas les seules retrouvailles. Votre ancien atout du SLUC, Samnick, se dressera sur votre route. « Oui, avec Paris, ce sera rigolo. Je connais bien aussi Philippe Ory, depuis très longtemps, qui dirige l’Union Sainte-Marie/Metz. La saison dernière, dans l’autre poule de N2, j’ai joué contre Vincent Pourchot. Un chouette garçon. »

• « De plus en plus professionnelle »
• Pfastatt, cité de la banlieue de Mulhouse avec son gymnase modeste, est en N2. C’est le miracle Monschau ? « J’entame ma quatrième saison. On est monté en N2 voici deux ans. Lors du championnat précédent, on finit 5e alors que nous sommes promus. On ne se plaint pas. »

• Les clubs alsaciens affichent de gros moyens. Est-ce votre cas ? « La N2 est de plus en plus professionnelle. Le nombre de joueurs qui ne vivent que du basket est en grosse augmentation. À Pfastatt, la philosophie est différente. Tout le monde travaille, a un contrat de formation ou étudie. »

• Le sport, générateur d’emplois ? « On essaye. On met en contact les joueurs avec les partenaires. Quand quelqu’un veut venir, la condition c’est de travailler. Plusieurs ont des perspectives d’embauche après stages ou formations. C’est tout ce que l’on propose mais c’est aussi énorme, non ? »

• Une nouvelle croisade sociale ? « Si les joueurs ne réussissent pas en Pro A ou Pro B, il faut les aider. Déjà que les salaires à ce niveau ne sont pas mirobolants… Le basket peut remplir cette mission essentielle : préparer une embauche, décrocher un travail. Ce que l’on faisait avant d’ailleurs. Beaucoup, à 30 ans, se retrouvent au bord du précipice. »

• Vous connaissez le basket sur le bout des doigts. Que vaut cette Nationale 2 ? « Un niveau intéressant, ça joue bien. L’application est là. Les joueurs sont moins physiques qu’en Pro A ou Pro B. »

• Sinon, toujours affamé de basket ? « Bien sûr ! Je regarde tout ce que je peux regarder : deux matches de NBA chaque matin, la Pro A, l’équipe de France. Le plaisir est là. C’est le privilège du retraité… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tony parker
As des As
avatar

Nombre de messages : 3998
Localisation : nancy
Date d'inscription : 06/12/2005

MessageSujet: Re: [DIVERS BASKET] - Tout ce qui n'a pas sa place ailleurs   Jeu 14 Sep 2017, 19:21

Une arrivée sympa en ProA, Boris Diaw signe à Levallois. (avec clause de sortie NBA)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[DIVERS BASKET] - Tout ce qui n'a pas sa place ailleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du SLUC Nancy Basket :: Buvette-
Sauter vers: