AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexionGroupes
Partagez | 
 

 Historique de clubs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Historique de clubs   Jeu 19 Juil 2007, 16:27

Mulhouse


MBC - FCM Basket




1. Les premiers dribbles



Les premiers rebonds et dribbles du basket mulhousien remontent au début des années 1920. A l'époque, on joue encore avec des bérets, les lancers francs se font à la cuillère et le ballon est lourd et en cuir lacé! Mais voilà, dans ces années là, Mulhouse domine le basket français. Le Foyer Alsacien remporte le titre national en 1924, 1925 et 1926, le perd l'année suivante mais le récupère en 1928 pour ne plus le lâcher avant 1932! En 1935 puis en 1937 et 1938, c'est l'autre club mulhousien, le Cercle Athlétique Mulhousien, qui remporte le titre. Le basket se joue à l'époque avec 8 joueurs sur le terrain et une grande rivalité naîtra entre ces deux clubs phares mulhousiens.
En 1949, le Foyer Alsacien et un autre club mulhousien, l'Espérance, fusionnent pour former le Mulhouse Basket Club (MBC).
En 1972, c'est l'arrivée des Américains au MBC. L'objectif est atteint avec la montée en Nationale 3. Deux ans après, en 1974, le club monte en Nationale 2 et remporte le titre national avec dans ses rangs Jean-Luc Monschau, Francis Schneider, Jean-Marc Lentz, Jean-Luc Cereja ou encore Patrick Schlegel.

Le Foyer alsacien en 1924


2. La montée en première division


En 1978, c'est la montée en première division, Mulhouse touche au but! La fin des années 70 et le début des années 80 marque la forte progression du MBC sur la scène nationale. L'équipe est alors formée en grande majorité du cru mulhousien avec tout d'abord Francis Schneider, Christian Monschau ou encore Philippe Scholastique (qui finira meilleur marqueur français de l'équipe en 1982-1983). Par la suite, c'est Marc Bousinière, Jamel Benabid ou encore Daniel Contessi qui viendront s'y ajouter et qui parviendront non seulement à maintenir l'équipe au haut niveau mais également à créer une structure solide et ambitieuse.



3. Les grandes années (et la victoire au Tournoi des As 1989)




Tournoi de Mulhouse, Septembre 1987


1985-1987

A partir de 1985, Jean-Luc Monschau prend en charge la direction de l'équipe et la maintient au sein de l'élite au cours de la saison 1985-1986.
L'année suivante marque l'arrivée de la première véritable "star" américaine au MBCqui se nomme Joe Dawson. Cet ailier américain finit meilleur marqueur du championnat de Nationale 1A avec plus de 35pts de moyenne, et également 10 rebonds par match.
Dawson est secondé au poste de pivot par un autre américain, Wiley Brown (18pts, 8.8rbds sur la saison). Greg Johns (10 pts/match) et Marc Bousinière (12.1pts/match, meilleur marqueur français de l'équipe) sont les deux autres grands bonhommes du MBC. Le club termine quant à lui à la 9ème place du championnat et est éliminé en 1/8ème de finale des Playoffs 1987 par Lorient.


1987-1988

L'intersaison 1987 marque l'arrivée de deux joueurs d'exception, Ron Davis et Curtis Kitchen. Curits Kitchen, pivot américain de 2.06m drafté par les SuperSonics de Seattle en 1986, termine meilleur contreur du championnat avec 3.4 contres par match, soit près du double que le 2ème (1.8ctre), et finit la saison avec une moyenne de 11 rebonds/match (3ème du classement). De son coté Ron Davis, ailier américain de près
de 2m, survole le championnat en temps que meilleur marqueur (30.2pts/match).
Le club recrute également un ailier franco-américain de 2.02m, Pat Burtey, en provenance d'Avignon (18.9 points par match sur la saison), et Greg Johns (14.2 pts/match en 87-88) est toujours dans l'effectif. Avec ces différents apports, il est clair que le MBC souhaite jouer un rôle important dans ce championnat.
En cours de saison, Jean-Luc Monschau est nommé entraîneur au All Star Game qui a lieu à Mulhouse. Ron Davis, Curtis Kitchen et Christian Monschau (56.6% à 3pts sur la saison, 1er du classement) sont également de la partie. Malgré tout, en fin de saison, le MBC termine à une modeste 9ème place (14 victoires, 1 nul et 15 défaites), élimine Antibes en 1/8ème de finale des Playoffs avant de se faire éliminer par le grand CSP Limoges en quart de finale (2 manches à 0). Le CSP conquerra cette même année un titre qui lui échappa l'année précédente.

Pat Burtey (Photo MaxiBasket)

Quart de finale contre Limoges, avril 1988



1988-1989

Philip Szanyiel et Jean-Aimé Toupane, tous deux en provenance de Monaco avec respectivement 14.7 et 11.8 pts/match en 87-88 où Monaco termine 2ème du championnat, ou encore Frank Butter (de Caen, 10pts/match en 87-88) viennent grossir les rangs déjà bien remplis du MBC en début de saison.
Ron Davis est toujours intenable en attaque (31.1pts par match sur la saison, meilleur marqueur du championnat), avec au passage une pointe à 61 points le 29 octobre 1988 contre le Racing Paris (6ème performance de tous les temps). Curtis Kitchen est égal à lui-même (meilleur contreur du championnat pour la 2ème fois consécutive avec 2.4ctres par match) et tous les autres joueurs participent activement à la réussite du MBC.

Au moment du Tournoi des As en avril 1989 au Mans, le MBC est classé 4ème et rencontre en demi-finale de ce tournoi l'ogre limougeaud. L'espoir de qualification est mince mais le MBC réussi l'exploit de battre le CSP de Richard Dacoury, Stéphane Ostrowski ou encore Don Collins et Michael Brooks. Ron Davis finit meilleur marqueur du match avec 29 points, très bien épaulé par Pat Burtey (28 points) et Kitchen (15 rebonds). En finale, le MBC rencontre Cholet. Après une partie insoutenable de tension, le MBC remporte, 82-80, son premier grand titre avec un panier venu d'ailleurs à la sirène de Ron Davis (23 points), décidément incontrôlable. Le Cholet du jeune Antoine Rigaudeau et des expérimentés Valery Demory, Jim Bilba ou Graylin Warner doit s'incliner et, par la même occasion, le MBC s'invite à une Coupe d'Europe (place en Coupe des Coupes)!!

Ron Davis en finale du tournoi des As 1989



La fin de saison est faste. Le MBC finit 4ème de la saison régulière (21 victoires, 9 défaites), et Jean-Luc Monschau est élu entraîneur de l'année. En Playoffs, le club élimine Montpellier en ¼ de finale (2 manches à 1) mais doit logiquement s'incliner face au CSP limoges (2 manches à 0), qui quelques semaines plus tard sera une nouvelle fois sacré champion de France.

Photo Journal L'Alsace


Composition du MBC au cours de la saison 1989-1990, avec de gauche à droite:
Debout: Patrick Schlegel (assistant coach), Ron Davis, Laurent Etienne, Philip Szanyiel, Curtis Kitchen, Pat Burtey, Guillaume Hurst, Jean-Luc Monshau (coach)
Accroupi: Daniel Dos Anjos, Christian Monschau, Jamel Benabid, Daniel Contessi, Jean-Aimé Toupane, Frank Butter

1989-1990

L'équipe sacrée au Tournoi des As l'année précédente est reconduite en quasi-totalité pour la saison 89-90. La paire américaine Davis-Kitchen est toujours là et le MBC peut pleinement profiter de ses matchs en Coupe d'Europe.
Le niveau est sensiblement plus élevé que le championnat et le MBC qui se retrouve dans une poule très difficile est éliminé dès la première phase (1 victoire et 5 défaites). Cette campagne européenne aura quand même vu le passage du PAOK Salonique, du Partizan Belgrade et du grand Real Madrid au Palais des Sports, chaudron survolté durant tous ces matchs.
Mais le MBC n'oublie pas le championnat et réussi à nouveau une saison pleine. Curtis Kitchen gobe les rebonds, avec notamment ses 26 rebonds pris un soir de décembre 1989 contre Saint-Quentin (4ème performance de tous les temps) et le club finit à la 5ème place du championnat de Nationale 1A (23 victoires, 11 défaites).
Au moment des Playoffs, Monaco cède 2 manches à 0 en 1/8ème de finale, puis c'est au tour de Pau-Orthez de craquer à son tour en quart de finale (2 manches à 1). Comme à l'accoutumé, c'est en demi-finale que la route du MBC s'arrête, éliminé pour la 3ème fois d'affilée par le CSP Limoges qui filera tout droit vers un 3ème titre consécutif de champion de France. Le MBC se qualifie tout de même pour une nouvelle campagne européenne qui sera cette foi-ci la Coupe Korac.

Ron Davis (Photo MaxiBasket)



1990-1991

L'intersaison est marquée par le départ de Ron Davis, joueur emblématique des 3 dernières années. Ron Davis restera encore pour très longtemps le meilleur joueur à avoir enfilé le maillot mulhousien. Pour essayer de combler son départ, le MBC recrute un ailier shooteur américain, Al Wood, joueur vedette de l'Université de North Carolina au début des années 80.

Ce choix se révèle être payant puisque Wood se fond immédiatement dans l'effectif de Jean-Luc Monschau. Les apports de Christophe Soulé à la mène, de Frédéric Monetti au poste d'intérieur et de Stéphane Lauvergne à l'aile annulent
respectivement les départs de Daniel Dos Anjos, Frank Butter et Jean-Aimé Toupane.

Avec en plus, un Philip Szanyiel et un Curtis Kitchen au top de leur forme, Le MBC peut commencer le championnat et la Coupe d'Europe avec l'esprit de conquête. Et le début de parcours en Coupe Korac donnera raison aux espoirs les plus fous!

Le MBC élimine tout d'abord le club suédois de Solna au premier tour (victoires à l'aller et au retour) puis l'Efes Pilsen Istanbul au 2ème tour (victoire 87-70 à Mulhouse, défaite 96-87 au retour). Voilà le MBC en poule de 1/8ème de finale en compagnie des non moins prestigieux clubs de la Juventut Badalone, l'Aris Salonique et Varèse! Après des luttes acharnées, le MBC reste invaincu dans sa salle, et termine 2ème de la poule derrière le Juventut Badalone, se qualifiant ainsi pour les ¼ de finale de la compétition.

Se dresse alors sur la route le KK Zadar d'un certain Adrian Komazec, figure emblématique du basketball croate des années 90. Le MBC réussi un véritable exploit en réalisant un match nul 84-84 en Croatie! Au match retour, le Palais des Sport est plein à craquer, près de 4000 personnes se serrent les uns aux autres pour voir ce que tout le monde espérait, la qualification pour les ½ finale! Avec une envie énorme et une incroyable énergie, la bande des Szanyiel, Soulé, Kitchen, Lauvergne, Monschau, Benabid et Monetti survole le match et gagne de 16 points 84-68. Le chemin peut continuer!
Malheureusement, le parcours s'arrêtera en ½ finale avec les 2 défaites à l'aller (88-84) et au retour (60-50) contre le club italien de Cantu, futur vainqueur de l'épreuve. Mais que ce MBC là a fait plaisir au public mulhousien!!
En championnat, le très bon parcours du MBC en Coupe d'Europe permet à Christophe Soulé, Frédéric Monetti et Curtis Kitchen de participer au All Star Game à Pau en mai

1991.


Mais la longue saison commence à se faire ressentir, notamment en fin de
championnat. Le club finit tout de même 5ème (18 victoires et 12 défaites) et Curtis Kitchen est élu meilleur rebondeur du championnat (11.6 rebonds par match), mais les Playoffs se passent mal et le MBC est éliminé en 1/8ème de finale par la modeste équipe de Reims, classée 12ème à l'issue de la saison régulière.
La fin de parcours est donc décevante mais les images et les exploits de la Coupe d'Europe resteront encore gravés quelques années dans les esprits des supporters mulhousiens!

4. La chute


1991-1992


L'été 1991 marque le départ de nombreux joueurs. Al Wood, Christian Monschau,
Jean-Luc Monschau en tant qu'entraîneur quittent le navire mulhousien. Chris
Singleton prend alors les commandes.
Cet intersaison 1991 est aussi l'occasion de voir arriver sur le parquet mulhousien, en remplacement d'Al Wood, un certain Joe "Jellybean" Bryant, 37 ans et 2.07m, joueur NBA pendant 8 ans et qui a passé les 7 dernières années dans le championnat italien.
Joe Bryant emmène avec lui toute sa famille, dont un certain Kobe Bryant (oui, oui, bien le Kobe Bryant des Los Angeles Lakers!!), 13 ans à l'époque.

Déjà bien mature pour son âge, Kobe suit les entraînements de son père du banc de touche et démontre déjà d'immenses qualités technique et physique pour son âge. Et comme le dira ironiquement quelques années plus tard Patrick Schlegel, entraîneur assistant à l'époque, "On aurait peut-être dû prendre une option sur lui jusqu'à l'âge de 30 ans. On a manqué de flair"!

Malgré tout Joe Brant est coupé après onze matchs de championnat, le MBC ne réussit pas une très grande saison malgré quelques belles promesses de certains joueurs, notamment Jimmy Vérove, vainqueur de la Coupe d'Europe des clubs champions avec Limoges 2 ans plus tard, et surtout Curtis Kitchen, éternel guerrier qui finit une fois de plus meilleur rebondeur (11.5 rebonds/match) et meilleur contreur (2.1 contres/match) du championnat.

En fin de saison, le club termine à la 7ème place du championnat A1 (16 victoires, 14 défaites) mais est éliminé d'entrée en 1/8ème de finale par l'ASVEL 2 manches à 0. Et bien malheureusement, ce n'est pas cette élimination prématurée qui restera gravée
dans les têtes mulhousiennes mais bien la rétrogradation en Nationale A2 pour raisons financières…

Le MBC disparaît de la grande famille de la Nationale A1 et
devient le FCM Basket.



Photo Magazine Basket Hebdo (28 janvier 1998)




1992-1993

Après le choc de la relégation dépassé et la décision du grand et merveilleux Curtis Kitchen de quitter le club après 5 années de très bons et loyaux services rendus au club, le FCM Basket met en place une équipe capable de jouer les premiers rôles en A2.

Patrick Schlegel succède à Chris Singleton au poste d'entraîneur, et de leur coté, Christophe Soulé, Philip Szanyiel, Pat Burtey et Laurent Etienne acceptent de repartir à l'échelon inférieur. L'ailier américain Harold Keeling et le pivot John Garris sont aussi recrutés. Toutes les cartes sont réunies pour espérer remonter en National A1 le plus vite possible. Mais l'alchimie ne prend pas, le club souffre dans un championnat très serré et termine à une très modeste 10ème place. L'équipe participe malgré tout au Playoffs commun Nationale A1 - Nationale A2 mais se fait sortir dès les 16ème de finale par Montpellier, 2 manches à 0.

Une saison à effacer pour le club mulhousien.


Texte rédigé par Thibaut Siegmann, supporter assidu du MBC et FCM Basket depuis 1988.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Mpk -
As des As
avatar

Nombre de messages : 2715
Localisation : NaNcY
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Jeu 19 Juil 2007, 20:41

C'est sincèrement très intéressant tout cela Sup' Couguars mais à la base je crois que c'est le Hall Of Fame du SLUC Very Happy

Si t'enchaînes sur Monaco où Bagnolet on va avoir du mal à comprendre..

Un petit historique des grands clubs Lorrains plutôt et tu serais pas loin de la vérité... (Longwy, Joeuf, Auboué, Epinal... y'a matière)

Tout cela dit je répète que c'est très intéressant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Korac
As des As


Nombre de messages : 3028
Age : 37
Localisation : Tribune Fr celle qui fait du bruit
Date d'inscription : 26/01/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Jeu 19 Juil 2007, 20:46

c est la photo de JLM qui me fait delirer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Jeu 19 Juil 2007, 21:36

- Mpk - a écrit:
C'est sincèrement très intéressant tout cela Sup' Couguars mais à la base je crois que c'est le Hall Of Fame du SLUC Very Happy

Si t'enchaînes sur Monaco où Bagnolet on va avoir du mal à comprendre..

Un petit historique des grands clubs Lorrains plutôt et tu serais pas loin de la vérité... (Longwy, Joeuf, Auboué, Epinal... y'a matière)

Tout cela dit je répète que c'est très intéressant Wink

ok boss, recentrons nous sur notre chère Lorraine! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Ven 20 Juil 2007, 13:01

CSM Auboué


Le Club Sportif Municipal (CSM) Auboué Basket est un club de basket-ball français, de la ville d'Auboué, ayant appartenu à l'élite du championnat de France dans les années 1950 et 1960, jusqu'à sa disparition en 1967. Le club évolue maintenant en dessous du niveau national : honneur régionale

Club fondé en 1934
Couleurs: Bleu et Rouge
Président :Paul Clement
Salle: Salle Maurice Pichon
Adresse: 18 Place Albert Lebrun 54580 Auboué


Palmarès



Coupe de France : 1956
Troisième du Championnat de France : 1953, 1956, 1957



Pour l'an 2000 , Louis Devoti s'est retrouvé pour une commémoration au milieu d'autres célébrités du sport lorrain du XXe siecle, dont le footballeur Michel Platini. Devoti, 79 ans aujourd'hui a obtenu une médaille d'argent à l'euro de 1949 disputé au Caire.
Louis Devoti est une légende de la Lorraine. Dans un livre album , de Fonte et d'acier , sur la nostalgie de la sidérurgie , tout un chapitre lui est consacré. Il est intitulé Le Michael Jordan d'Auboué.

L'ouvrage Le Basketball , paru il y a cinquante ans porte un jugement flatteur sur l'international Lorrain. " vif, rapide, adroit, bon feinteur, Devoti constitue un danger permanent pour les meilleures défenses. Et si ses shoots sont parfois contrés par des plus grands que lui , il sait , avec une hargne constante , reprendre des balles décisives.... meme à des adversaires avantagés par la taille."

L'apotéose pour le CSM Auboué a eu lieu en 1956. Le club a réussi le tour de force de gagner les coupes de France seniors, cadets et juniors. Un exploit jamais accompli depuis. Les juniors réaliseront le triplé ( 58 et 66 ) et les cadets le doublé ( 63 ). Ultime preuve de l'excellence de la formation Aubouésienne. Il faut dire qu'il y avait des panneaux de basket dans chaque quartier. De vrais playgrounds. Auboué ressemblait, en fait, à un village de l'Indiana, la terre du basket américain.

Ce sont les joueurs et les bénévoles du club qui avaient creusé les fondations de la salle qui allait devenir, au meme titre que l'église, le lieu de rassemblement du village." Les gens venaient de toute la Lorraine. De Metz, de Nancy et meme des Vosges. Ils retenaient leurs places à l'avance. Si on avait eu une salle de 6000 places , on l'aurait remplie. On ne pouvait en accueillir que 2200. Parfois il y avait autant de monde dehors que dedans."

Dans la mémoire de Louis Devoti, les souvenirs se mélangent un peu. Surtout quand il lui faut raconter pourquoi sur un coup de tete, il s'est fait suspendre par la fédération. " C'etait au PUC " commence t'il " Antoine prend le ballon au pied et dribble jusqu'au panier, il le met dans sa main et marque. Accordé ! J'ai dit à l'arbitre ce que je pensais. Si vous etes malhonnete, vous n'avez rien à faire sur ce terrain ! On aurait du gagner ce match, on l'a perdu de 5 points. C'etait Robert Blanchard, le meilleur arbitre Francais, mais cette fois la... Contre Villeurbanne, on avait 12 pts d'avance. Eux étaient en vert et nous en rouge. L'arbitre avait des lunettes de soleil. Comment pouvait-il distinguer la couleur des maillots ? Ils ont réussi à arracher le match nul grace aux arbitres " raconte Louis Devoti, enragé pres d'un demi siecle apres les faits. " Ca a été un scandale. J'ai été suspendu un an." On en saura pas plus.

L'ambiance dans les salles, c'était quelque chose d'inimaginable pour qui, aujourd'hui fréquente les salles aseptisées de la proA. Ca chauffait à Denain, Grand-Fort Philippe et encore plus à Auboué. Les spectateurs étaient des intimes des joueurs, c'était leurs collègues, leurs copains, leurs freres. C'était leurs honneurs qu'ils défendaient sur le terrain. Une décision arbitrale mal percue et c'était l'étincelle. "
Les supporteurs n'étaient pas méchants, mais ils étaient emballés par notre jeu. C'était 40 mn de pressing, toujours en mouvement." Louis Devoti ne veut rien dire sur les exactions qui se sont déroulés ici. La loi du silence. Mais on sait que des matchs se sont mal terminés, que des coups ont été portés, que des arbitres ont été jetés adns l'Orne , la froide riviere qui longe la salle.

Jean Luc Monschau, l'actuel coach du SLUC Nancy, a joué son premier match de N2 avec Mulhouse, à 16 ans à Auboué justement. " Les équipes venaient dans ces clubs la avec un certain handicap. Le public était tres proche, oppressant. On n'était pas toujours témoins des légendes qui circulaient, mais c'est un public qui cherchait à faire peur, oui. Quand tu gagnais, ce qui n'était pas fréquent, tu avais interet à placer ta voiture dans le sens du départ."

Louis Devoti a joué en équipe premiere jusque l'age de 38 ans, en portant invariablement le numéro 4. Il coule aujourd'hui une retraite heureuse à Auboué , où il est né...

Le CSM Auboué mourrut avec la sidérurgie en 1967.

Réalisé grâce à Wikipédia et Gracen&Gracen forum Sluc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
- Mpk -
As des As
avatar

Nombre de messages : 2715
Localisation : NaNcY
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Ven 20 Juil 2007, 14:02

thumright thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Ven 20 Juil 2007, 21:42

- Mpk - a écrit:
thumright thumright

Oui mais mon historique qui remonte à la préhistoire n'interesse guère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Mar 31 Juil 2007, 11:28



L'effort basket de Mirecourt


1930


Cette année est historique pour le club, la section basket voit le jour. Les rencontres se jouaient alors dans la cour de l'école SAINT PIERRE FOURIER.


Saison 2001/2002

Cette saison fut un bon cru pour le club. L'équipe première se plaça à la plus haute marche du podium totalisant 19 victoires pour seulement 3 défaites. Pour la première fois de son histoire, l'EFFORT BASKET MIRECOURT accèdait à la Nationale 2.

Le 01 juin 2002 l'équipe première remportait la coupe de LORRAINE qui se jouait à DOMBASLE face à leur homologue JOEUF-HOMÉCOURT sur le score de 96-89 (Les marqueurs : Dadolle 35, Marquaire 21, Jarrige 15, A.Blondelle 13, Guedon 7, M.Blondelle 5).


Saison 2002/2003

Le club recrute un bon trio de jeunes talents formés dans les deux clubs professionels Lorrains, le SLUC Nancy et Golbey-Épinal. Johan Jeanpierre (SLUC NANCY), Matthieu Dadolle(Golbey-Épinal), Jean-François Martin(formé à Golbey-Épinal venant de l'équipe de CAHORS)

Pour la première saison en Nationale 2, l'EFFORT BASKET MIRECOURT se positionne confortablement à la 7ième place du championnat.


Saison 2006/2007

Mirecourt remporte le championnat de Nationale 3 de la poule J avec 19 victoires et 3 défaites. Il a fallu attendre le dernier match de la saison pour avoir la confirmation de la montée en Nationale 2. Le deuxième, Poligny, s'est relativement bien battu tout au long du championnat terminant à 1 point au classement définitif derrière Mirecourt.

Participation au Play-off de la Nationale 3. Mirecourt a remporté sont quart de finale face à Pont-de-Cheruy, une ville du Nord Isère, située à 80 km de Grenoble et à 30 km de Lyon.
Match aller : EB Mirecourt - SO Pont-de-Cheruy : 84-64 (19-17, 14-10, 25-19, 26-18)
Salle Claude-Hacquard, environ 200 spectateurs, arbitrage de Mlle Naas et M. Klein.
Mirecourt : Marquaire 26 (dont 1 à 3 pts), Antoine 15, Blondelle 12 (dont l à 3 pts), Jeanpierre 10 (dont 2 à 3pts), Jarrige 9, Chauvin 7 (dont 1 à 3 pts}, Martin 5 (dont 1 à 3 pts). 20 fautes personnelles ; 19 lancers francs réussis sur 26 tentés.
Pont-de-Chéruy : Carthailac 13 (dont 2 à 3 pts), Ribotta 12 (dont 2 à 3 pts), D'Amico 12, Perdrix 10, Jacques 9 (dont 1 à 3 pts), Doumaye 8 (dont 1 à 3 pts). 23 fautes personnelles ; un éliminé : Doumaye (39e) ; 15 lancers francs réussis sur 22 tentés.

Match retour : Pont-de-Cherruy - Mirecourt : 95-87 (27-27, 23-12, 23-19, 22-29)
Salle Stéphane, environ 300 spectateurs, arbitrage de MM. Bassert et Arhancet.
Pont-de-Cherruy ; Ribotta 24 (dont 2 à 3), Doumaye 18 (dont 2 à 3 pts), D'Amico 14, Cartailhac 13 (dont 3 à 3 pts), Perdrix 10, Jacques 9 (dont 3 à 3 pts), Poulain 4, Croisy 3 (dont 1 à 3 pts). 31 fautes personnelles ; 9 lancers francs réussis sur 16 tentés.
Mirecourt : Martin 16 (dont 3 à 3), Marquaire 16 (dont 3 à 3 pts), Antoine 16, Jeanpierre 12, Chauvin 11 (dont 1 à 3 pts), Blondelle 9 (dont 1 à 3 pts), Jarrige 7 (dont 1 à 3 pts). 16 fautes personnelles ; 17 lancers francs réussis sur 22 tentés.

Ils ont été éliminé en demi-finale, qui se jouait à Montluçon, ville organisatrice, le week-end du 19-20 mai 2007.
Mirecourt a perdu les deux matchs qui se déroulaient le même jour :
Le matin à 9:30 : La Ciota-Aubagne - Mirecourt : 79-67 (21-17, 16-21, 18-21, 24-8)
Mirecourt : Antoine 22, Chauvin 14 (dont 1 à 3 pts), Jeanpierre 9 (dont 1 à 3 pts), Marquaire 9 (dont 1 à 3 pts), Blondelle 6 (dont 2 à 3 pts), Martin 5 (dont 1 à 3 pts), Jarrige 4.
L'après-midi à 15:30 : Tulle - Mirecourt : 86-82 (23-15, 23-15, 26-17, 14-35)
Mirecourt : Marquaire 28 (dont 3 à 3 pts), Chauvin 16 (dont 1 à 3 pts), Jo. Jarrige 12 (dont 2 à 3 pts), Blondelle 11 (dont 2 à 3 pts), Jeanpierre 8 (dont 2 à 3 pts), Je. Jarrige 3, Antoine 2.



Actualités ...
Signature de Bastien Doutreleau 18 ans, 1m93. Bastien Doutreleau est un poste 2-3 qui sera en complément de Ludovic Chauvin et Johan Jeanpierre. Ce jeune joueur évoluait à Longwy et Laurent Mathis en dit le plus grand bien.


Recrue pour le jeu intérieur de Cheikh Mamadou DIEYE (Sénégal), 20 ans, 2,10m. Il a été formé à Nanterre, le néo Mirecurtien évoluait la saison passé à Cergy (N2).


La nouvelle équipe se construit. Les joueurs qui restent : Matthieu Antoine, Jonhatan et Jephté Jarrige, Jean-François Martin, Ludovic Chauvin, Johan Jeanpierre.
Les joueurs qui partent : Arnaud Blondelle (arrêt), Didier Marquaire ?. Les joueurs qui arrivent : Jérémy Sarre (Panazol, à de Limoges en Haute-Vienne dans le limousin) et plusieurs contacts avec des intérieurs de grande taille et des ailiers.


Deux joueurs ont signé : Le premier est un pivot de 2m10, age 20 ans; le deuxième est un intérieur de 1m97, age 20 ans...
Le recrutement pour le secteur intérieur est terminé. Jérémy Sarre sera à la mène avec Zeff. Les mutations ne sont pas terminées, il reste à recruter un ailier et peut-être un non muté.
Les noms des joueurs seront divulgués quand tout sera signé.

Source: http://basketmirecourt.free.fr/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Mer 01 Aoû 2007, 10:09

Quel(s) autre(s) club(s) souhaiteriez vous mieux connaître?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aircraft
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 8023
Age : 35
Localisation : au pied de la montagne vosgienne
Date d'inscription : 21/05/2007

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Mer 01 Aoû 2007, 21:30

en tout cas sur mulhouse c'était intéressant pour voir l'évolution de JLM qui dénichait deja des talents a l'époque... et avait deja mené le MBC dans les hauteurs de la (futur) pro A ( comme il l'aura fait aussi au havre, gravelines.... )

mention spéciale a la photos mais on reconnait bien la famille monshau, ils ont un peu pris d'âge mais pas trop changé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Supporter Couguars
Korac Winner
avatar

Nombre de messages : 5420
Localisation : Seichamps
Date d'inscription : 14/11/2006

MessageSujet: Re: Historique de clubs   Mer 01 Aoû 2007, 23:19

aircraft a écrit:
en tout cas sur mulhouse c'était intéressant pour voir l'évolution de JLM qui dénichait deja des talents a l'époque... et avait deja mené le MBC dans les hauteurs de la (futur) pro A ( comme il l'aura fait aussi au havre, gravelines.... )

mention spéciale a la photos mais on reconnait bien la famille monshau, ils ont un peu pris d'âge mais pas trop changé...

A présent je dois me recentrer sur la Lorraine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Historique de clubs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du SLUC Nancy Basket :: Hall of Fame-
Sauter vers: